janvier 2011 Archive

Les appels vidéo mobiles : la tendance pour 2011 - Vendredi, janvier 21st, 2011

Les appels vidéo mobiles : la tendance pour 2011

Les prévisions pour 2011

Devant la croissance importante de l’internet mobile et du format Smartphone, le groupe de consultants suédois Northstream a dressé au début du mois de décembre le palmarès des cinq grandes tendances de la téléphonie mobile pour 2011. Le groupe prévoit notamment l’augmentation de la capacité et de la rapidité des connexions internet à grande vitesse via le WiFi et la technologie LTE, le développement très rapide des appels vidéo sur les téléphones mobiles, une plus grande couverture haut débit pour les mobiles à travers le monde et la mise en place de seuils limites de transfert de données. La démocratisation des appels vidéos mobiles va-t-elle modifier les pratiques des utilisateurs de smartphones et notamment celles des jeunes?

Les appels vidéo mobiles

Ce marché est en plein essor et animé par les innovations de l’iPhone 4 comme les deux caméras dont l’une permet de téléphoner en se filmant. De même, l’arrivée de nouveaux téléphones intelligents concurrents (pour la plupart propulsés par la technologie Androïd de Google) et de nouvelles tablettes numériques dotées de caméras vidéo frontales contribuera aussi au décollage des appels vidéo mobiles l’année prochaine. Annoncée par Apple comme très ouverte, la solution Facetime n’a pourtant pas encore été adoptée par d’autres plateformes souhaitant offrir une solution compatible Toutefois, Facetime étant disponible sur tous les produits Apple (iMac, iPhone, iPod, et peut-être iPad en février), Northstream s’attend à ce que d’ici un an, plus de 100 millions d’appels vidéo soient effectués via cette application, ce qui va évidemment modifier les habitudes et les comportements des utilisateurs. Finalement, Apple est loin d’être le seul joueur présent sur ce créneau, en témoigne l’activisme de l’historique Skype ou des derniers nés Fring ou Viber : en 2010, Skype avance que le nombre de ses appels vidéo constitue 40% des interactions de ses clients. Cela démontre de manière éclatante le grand potentiel du marché des appels vidéo. Même Cisco, un autre géant des télécoms songe désormais à investir le marché des appels vidéo pour le grand public. Une version mobile et simplifiée de son imposante technologie de vidéoconférence pour entreprises serait en cours de développement et pourrait donner un sérieux coup de pouce à l’émergence des appels vidéo comme nouvel outil de communication de masse.

Un modèle à repenser?

Les jeunes interagissent de manière très intense via Internet. Cet outil est souvent vu (par les parents ou les aînés) comme un outil favorisant les processus déshumanisés (les transactions se font ainsi derrière un écran où même les amis sont virtuels) et posant un réel enjeu social de par l’accroissement de son usage, notamment chez les jeunes. Afin de rejoindre ceux-ci sur les différentes plateformes virtuelles qu’ils fréquentent, les annonceurs investissent massivement (et avec raison) les réseaux sociaux. Toutefois, afin de susciter leur intérêt, il est nécessaire de développer des stratégies expérientielles permettant, à travers un contenu ludique ou ludo-éducatif de faire passer le message, même sur le net. En effet, les expériences proposées sur le terrain trouvent un prolongement tout à fait naturel sur le web quand il s’agit de rejoindre les jeunes. Le constat est clairement que l’augmentation de la présence virtuelle entraîne parfois une diminution des relations en « face-à-face ». Dès lors, ce sont les rencontres et les transactions « virtuelles » qui prennent le dessus. La technologie permet ainsi de nouer des relations plus nombreuses, sur des distances plus grandes, en induisant une réduction des temps de rencontres « réelles ». Le développement des appels vidéo mobiles va-t-il inverser la tendance? Cette technologie, remettant à l’avant plan la relation humaine directe ainsi que les sentiments exprimés par le regard va sans aucun doute réhabiliter le bien-être émotionnel généré par les phases tangibles d’une rencontre. Les stratégies marketing se devront donc d’en tenir compte!