février 2009 Archive

«KOI de 9 CHEZ LES JEUNES?» - Par VIRUSMARKETING.ca - produits santé - Mercredi, février 18th, 2009

«KOI de 9 CHEZ LES JEUNES?» - Par VIRUSMARKETING »CA
Blogue sur le marketing jeunesse : marketingjeunesse.com

Partie 2 de 2

Virus- produits santé

Les jeunes mères et les produits naturels

Les femmes ont toujours été plus sensibles à l’alimentation et à la santé. Elles exigent la qualité. Pas étonnant que pour les produits naturels, elles soient la cible de choix.

La femme joue un rôle important dans les décisions d’achat. Dans 70 à 80% des cas, elle aurait un rôle actif dans la consommation. Soit en faisant elle-même les emplettes ou en influençant les décisions de son conjoint. Encore aujourd’hui, elle demeure en majorité responsable des achats qui concernent la famille. Elle dépense donc en plus de son salaire, de plus en plus important, une partie de celui de son conjoint.

Elle s’intéresse de plus en plus aux nouvelles tendances et se tient informée. Elle réserve plus d’argent au soin du corps, comprenant l’alimentation saine. Elle veut des produits de qualités supérieures et est prête à payer plus cher pour l’obtenir.

Pour compenser ses nombreuses absences, elle dépense beaucoup pour son enfant. Lui offrir une alimentation saine la déculpabilise.

Yummy Mummies

En Angleterre, on appelle les Yummy Mummies, ses femmes de moins de 35 ans qui ont récemment opté pour un panier d’épicerie organique. Elles recherchent des produits bons pour elles et pour leurs enfants, mais aussi des produits qui sont jolis dans leur salle de bain.
L’emballage, même s’il doit être écologique, demeure donc très important. Avec le nombre de produits sur le marché, on doit ressortir du lot par son emballage, idéalement fait de produits recyclés. Si on offre des recharges moins chères, ou le vrac, ça devient encore plus intéressant pour certaines. Pas étonnant que l’on retrouve de plus en plus de boutiques de produits vendus en vrac.

Rejoindre les jeunes mères

Rien n’est trop beau pour leur progéniture. Elles cherchent le meilleur pour leurs enfants et sont prêtes à dépenser plus d’argent que pour elles.

Dans cette foulée, Nestlé a lancé NaturNes pour remplacer ses petits pots de verre et Bonne Maman mettait dernièrement l’emphase sur ses ingrédients naturels.

En France, Nutricia, pour promouvoir son lait infantile Bonne Nuit! a lancé un numéro d’écoute, où trois conseillères aident les parents qui traversent des périodes difficiles en raison des troubles du sommeil de leur enfant. Ça a permis d’instaurer une relation très personnelle entre les mères et la marque. Selon leurs études, les mères ne parlent pas beaucoup de leur manque de sommeil en public, mais ont besoin d’être rassuré. Le numéro de la ligne d’écoute a été inscrit directement sur le produit, sur le site web de la marque et envoyée par courriel à sa liste d’abonnés.

À Bruxelles le cybermarchés alimentaires Houra, afin de les habituer au service, propose la livraison gratuite aux femmes enceintes pendant neuf mois.

Un bon point de départ pour se faire connaître est d’annoncer sur les sites Internet féminins où une foule d’informations pour les jeunes mères s’y retrouvent. On peut participer aux forums et blogues. Envoyer des échantillons aux différents magazines féminins.

Possiblement pour se donner bonne conscience également, les médias aiment parler de toutes les initiatives dites vertes. C’est le temps d’en profiter. Il faut trouver des idées ingénieuses. Lorsqu’il est question de produits, il n’y a rien de mieux pour les attirer que leur envoyer un exemplaire.

«KOI de 9 CHEZ LES JEUNES?» - virusmarketing.ca - produits santé - Jeudi, février 5th, 2009

«KOI de 9 CHEZ LES JEUNES?» - Par VIRUSMARKETING.CA
Blogue sur le marketing jeunesse : marketingjeunesse.com

Partie 1 de 2

Virus- produits santé

Résumé : L’intérêt envers les aliments santé est grandissant. Manger sainement, pour plusieurs consommateurs, c’est aussi se libérer d’une certaine culpabilité.

Les produits naturels

Les gens et particulièrement les jeunes adultes, se préoccupent de plus en plus de l’impact de l’alimentation sur la santé et l’environnement. Ils sont plus attentifs aux produits qu’ils achètent.

Entre 1992 et 1997 aux Etats-Unis, la vente les produits naturels a triplé, passant de 5,3 milliards à 14,8 milliards de dollars. En Angleterre, on a observé une croissance de 30% dans la vente de produits bons pour la santé ou pour l’environnement au cours des dernières années.

Selon une étude menée par Research International en Espagne et en France, certaines difficultés doivent toutefois êtres surmontées pour que l’industrie des produits naturels continuent d’attirer des adeptes.

Les consommateurs exigent maintenant de connaître les ingrédients des aliments et leur provenance. Mais on remarque qu’ils se sentent toutefois perdu face à la surabondance de produits dits santé. Ils sont submergés d’informations. Ils connaissent plus l’importance de manger des Omega-3 que de manger des protéines par exemple. Ils veulent encore de l’information, mais plus claire et plus courte. Ils aiment particulièrement les marqueurs comme des sceaux d’organismes de confiance.

L’étiquetage des produits santé répond de plus en plus à cette demande. Par exemple, les produits bleus de la marque Provigo indiquent clairement les informations nutritionnelles sur le dessus du paquet. Et puisque beaucoup de consommateurs connaissent maintenant cette ligne santé de la chaine d’alimentation, ils s’y tournent rapidement sans nécessairement lire ces informations.

Dans Marketing Magazine qui faisait état de cette recherche dans son numéro 97, on pouvait également lire que «le prix que le consommateur est prêt à payer varie en fait selon un certain nombre de facteurs ; la catégorie de produits, le type et la force du bénéfice santé, le caractère préventif ou curatif des produits, l’existence ou non d’un référent… Le consommateur n’est ainsi aujourd’hui plus prêt à payer 15 % plus cher qu’un produit standard un simple yaourt allégé aux fruits.»

Point de vue marketing, on peut y lire que le dernier défi pour les compagnies de produits naturels est d’ «adapter les modes de communication aux nouvelles attentes des consommateurs. Les programmes de marketing relationnel basés sur le coaching (par SMS, par exemple) sont très appréciés des consommateurs qui se sentent accompagnés dans leur démarche. Les actions de sensibilisation combinant actions terrain et Internet rencontrent également un grand succès. En termes de communication, pédagogie, proximité et accompagnement restent les maîtres mots dans cet univers des produits santé».

Pour plusieurs compagnies, il est important de ne pas rater le virage santé. On voit donc apparaître, des nouveaux produits sans colorant, ni arôme naturel… Même au rayon des boissons, les smoothies et les eaux vitaminées semblent maintenant prendre toute la place.

Ce n’est pas étonnant, manger santé ou choisir des produits qui contiennent de bons éléments, pour plusieurs consommateurs, c’est se donner bonne conscience. Ils se sentent moins coupable de trop travailler ou de ne pas faire assez d’exercices. Ils sentent qu’ainsi, ils font beaucoup d’effort pour garder la forme.