janvier 2009 Archive

«KOI de 9 CHEZ LES JEUNES?» : les mères à l’ère du 2.0 - Dimanche, janvier 25th, 2009

«KOI de 9 CHEZ LES JEUNES?» - Par VIRUSMARKETING.CA

Partie 2 de 2

Virus: les mères à l’ère du 2.0

Résumé:
Les jeunes mamans ont toujours été très fortes dans le bouche à oreille. Mais avec les nouvelles façon de communiquer, elle peuvent se faire entendre encore plus facilement qu’avant.

La communauté chez les jeunes ou futures mères est très forte. Elles sont regroupées d’abord dans leurs cours prénataux, puis dans la salle d’attente des différents spécialistes de l’enfance, puis dans les groupes d’allaitement, les groupes spéciaux d’exercices physiques, les représentations qui leur sont réservées au cinéma, etc… Elles ont un désir naturel de partager leurs connaissances et découvertes et l’échange de bons plans entre mamans en personne a toujours été forte. De plus en plus, on remarque que ce groupe est très actif et influent sur Internet.

Puisque l’on réalise qu’elles sont loin de ne s’échanger qu’uniquement de l’information qui concerne leur progéniture, elles sont de plus en plus considérées comme un groupe à atteindre.

Une étude réalisé au début 2008 par BabyCenter, un centre de ressource pour les futurs parents, et Keller Fay Group révèle que les jeunes et futures mamans participent à 30% des conversations de bouche à oreille sur le web. En moyenne, elles prendraient part à pas moins de 109 discussions de bouche à oreille par semaine à propos de services et produits.

60% des conversations sont orientées vers des recommandations de produits ou services à acheter ou essayer et dans un ratio de 10 :1, on retrouve des commentaires positifs. Elles aiment davantage partager leurs coups de cœur que leurs coups de masse.

L’étude démontre aussi que les autres femmes font très confiances à leur pair. Dans 69% des cas, elles vont considérer acheter un produit qui reçoit de bons commentaires.

Les conversations tournent autour de la techno, des services financiers, des soins de santé, de l’alimentation, des activités culturelles, de la mode et du magasinage. 8 des 10 sujets les plus parlés tournent autour des boissons sans alcool, des produits électroniques et des marchands. Parmi ces conversations, elles auraient mentionné 5 marques de techno, six marques de boissons et 8 boutiques.

Auprès de ce public, ils ont trouvé que l’Internet était le meilleur médium d’information, bien avant les autres médias.

Les compagnies suivent les mères techno

Nivea propose avec e-bulle (www.nivea.fr/e-bulle), de créer directement sur son site des albums photos, de tenir un agenda ou d’être informé des bons plans. Tout y est personnalisable.

Blédina et Nestlé ont également ajoutent des contenus interactifs à leur site afin de multiplier les contacts avec sa cible. On retrouve sur leur site des jeux et des vidéos par exemple.

Selon une étude menée par Nestlé (www.bebe.nestle.fr), 60% des femmes activent surfent l’Internet à la recherche d’informations pour leur enfant. Pour cette raison, la marque organise des «Rendez-vous experts» où des spécialistes répondent aux questions des internautes. La marque a également lancé un module complètement consacré aux femmes enceintes afin de les toucher le plus rapidement possible.

Blédina de Danone (www.bledina.com) a de son côté rempli son site de vidéo utiles aux jeunes mamans comme des entrevues avec des spécialistes, des leçons utiles tels que faire des massages ou des cours de gymnastique pour garder la forme en plus d’offrir des menus personnalisés en fonction de l’âge de l’enfant.

La puissance de la communauté des mamans sur le web ne fait plus aucun doute. Motrin a été témoin de leur influence lorsque, choquées par leur publicité qui suggérait que leur bébé était la cause de leurs maux de dos, elles se sont servies de Twitter et Youtube pour faire entendre leurs messages de frustrations envers la compagnie. L’entreprise a rapidement été obligée de s’excuser et de les remercier de les tenir au courant.